RASPBERRY PI

Hé bien il fallait bien que ça m’arrive, à force de discuter et plus ou moins traîner dans le monde de la Geekerie, ça m’est tombé dessus… sans crier gare, sans tambours ni trompettes, juste… parce que… ça change tout!!!

Il y a déjà plusieurs mois que j’étais en réflexion sur mon réseau domestique, et que j’essayais de peaufiner l’accès entre les pcs, et la facilité  pour moi de pouvoir gérer un disque dur en réseau, sans pour autant dépenser 300 et quelques euros dans la création d’un NAS (je ne dis pas que je ne vais pas le faire… mais pour le moment ça n’est pas utile) et surtout surtout pouvoir lire facilement musiques et films sur une plateforme qui puisse reconnaître TOUS LES ENCODAGES…

et là… l’horizon se lève sur un tout petit pc, quelque chose de pratique, léger, pas cher… le raspberry pi!!!

RaspberryPi ça n’a l’air de rien comme ça hein…. mais c’est beaucoup plus que ce que vous pensez :

un processeur ARM 700Mhz 512Mo de ram deux ports USB, un port HDMI, le tout dans l’espace d’une carte de crédit…. de la boulette on vous dit! L’avantage premier de ce micro ordi, livré « nu » (sans boitier) et d’en faire ce que vous voulez.

Il existe d’ailleurs toute une flopée d’accessoires, une mini webcam, des mini claviers azerty… et la possibilité pour ceux qui comme moi ont une télé pas trop ancienne de piloter la bête avec la télécommande de la TV…(HDMI CEC)

voila le digne remplaçant des shuttle (si jamais vous avez connu ça).Avec ça vous pouvez lire des flux vidéo en 1080p sans aucun soucis de codecs, ou de quoi que ce soit….

le Raspberry fonctionne donc avec des versions de linux allégées que vous installez sur des carte SD (la mienne fait 8go pour info). Tout dépend ensuite de la finalité qui vous intéresse sur la petite framboise.

de mon côté j’ai installé OPENELEC qui est  typiquement un médiacenter avec la particularité d’être très friendlyuser… même si vous n’avez jamais eu d’os linux jusque là.

screenshot011

 

Pour cela, il faut installer NOOB sur une carte SD, l’insérer dans le raspberry et quand vous bootez pour la première fois, choisir « openelec » et vous arrivez sur un « bureau » qui ressemble à l’image ci-dessus.

Le partage Samba pour windows est activé par défaut, et permet donc d’accéder en LAN aux dossiers du raspberry et d’y ajouter et retirer des musiques ou autre… oui oui la fonction NAS en somme… 🙂 il vous suffit de taper dans l’explo windows de votre pc \\l’ipduraspberry (oui oui \\ et pas // merci Nico!) et boum vous y êtes…

Il intègre également la fonction SSH, mais ça c’est pour les plus barbus d’entre vous… en gros ça vous permet de prendre la main sur votre raspbarry à la manière de teamviewer, mais sous forme d’un terminal pour lui faire avaler des liiiiiiignes entièèèèèèères de codes qui donnent mal à la tête….

Non  bien sûr cela a d’autres avantages que des lignes de codes, mais pour mon utilisation, j’avoue ne pas en avoir vraiment besoin…

Cela dit, pour une dépense de 50€ comprenant les frais de port… vous avez là ce qui se fait de mieux en terme de médiacenter pour votre salon… ou votre salle de bain… oooou… que sais je encore vos toilettes???

Et bien entendu, si vous avez un fablab chez vous, vous pouvez vous fabriquer un boitier en bois, ou en métal, ou en peau de banane… mais également bien sûr vous en imprimer un en 3D (cf thinginverse)

Depuis que je l’ai reçu, en tous cas, je m’amuse comme un petit fou… et je suis pourtant loin d’être un VRAI barbu!!!

Framboise_ment vôtre

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.